Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 décembre 2017 5 01 /12 /décembre /2017 08:43

Dans le dernier numéro de notre lettre d’information trimestrielle, nous insistions sur l’intérêt pour les institutions patrimoniales de partager leurs données au sein de bases mutualisées. Nous souhaitons maintenant mettre l’accent sur l’importance du rôle joué par l’administrateur central de tels réseaux. Aussi, avons-nous souhaité recueillir le témoignage de Valérie Chanut-Humbert, responsable du réseau des bibliothèques des musées nationaux (RBMN) au sein du Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF).

Bureau de la diffusion numérique des collections (BDNC) : Pouvez-vous nous présenter le réseau ?

Valérie Chanut-Humbert (VCH) : Le réseau des bibliothèques des musées nationaux est actuellement composé de vingt-trois bibliothèques (voir liste au bas de l’article) correspondant à quinze services à compétence nationale et sept établissements publics. Il fédère une quarantaine de professionnels, responsables des bibliothèques de ces institutions. Les fonds de ces structures sont accessibles grâce à un catalogue collectif en ligne, rendu possible par l’utilisation d’un système informatisé commun, Aleph500.

Jusqu’en juin 2016, le réseau était animé par le service des bibliothèques, des archives et de la documentation générale des musées de France (SBADG). A la suite de la dissolution du SBADG, la coordination du réseau a été confié au C2RMF qui est aussi un service à compétence nationale sous tutelle du service des musées de France, doté de missions transversales.

BDNC : Quel est votre rôle au sein du réseau ?

VCH : C’est notamment en vue de piloter la cellule de préfiguration du réseau des bibliothèques des musées nationaux que j’ai rejoint le C2RMF en février 2017, en tant que responsable de cette cellule placée sous l’autorité du secrétariat général du centre.

Mon rôle est de fédérer les initiatives des membres du réseau et d’impulser une dynamique, de mutualiser les ressources, d’organiser des journées de formation et d’études et d’assurer l’administration centrale fonctionnelle du catalogue collectif des bibliothèques des musées nationaux. Je m’occupe également en parallèle de la gestion des deux bibliothèques de recherche du centre.

Deux collaborateurs très impliqués m’assistent dans ces activités. L’un a en charge le fonds monographique du réseau ; le second, le fonds des publications en série. Tous deux apportent aux membres du réseau un appui important : fédération des propositions d’acquisitions, suivi des commandes, catalogage, bulletinage, état des collections et enfin soutien technique sur la base bibliographique, notre catalogue. Plus globalement, la mission de cette cellule consiste à venir en support et à accompagner le changement.

BDNC : Quelle a été votre priorité à votre arrivée ?

VCH : La proximité ! Dans le cadre de précédentes fonctions assurées en collectivité territoriale, j’ai déjà pu mesurer l’importance de fédérer les énergies humaines au sein de tels réseaux patrimoniaux. Je sais donc combien il est important et stimulant de « mailler » le réseau, c’est-à-dire identifier et échanger avec les personnes ressources, recenser les écueils, les attentes et les envies pour créer une nouvelle dynamique. Je souhaite que nous puissions tous nous projeter à moyen terme dans une réalité plutôt optimiste.

 

Ainsi, mon objectif majeur a été durant toute cette année d’essayer de rencontrer directement les membres du réseau dans leur cadre d’activité quotidien. Cette visite ne consiste pas en une expertise mais plutôt en une prise de connaissance et une première écoute des besoins afin d’apporter dans un second temps une aide technique et bibliothéconomique coordonnée. Je n’ai pas encore terminé ce grand tour de France !

 

Nous avons pu poursuivre et élargir nos échanges lors d’une première réunion plénière du réseau qui a eu lieu en juin dernier au C2RMF et au cours de laquelle diverses interrogations ont été posées comme la transition bibliographique, la gestion des publications en série et notamment les périodiques électroniques.

BDNC : Quel constat faites-vous de la situation ?

VCH : Tout d’abord, une incontestable diversité et richesse des fonds : les vingt-trois bibliothèques des musées nationaux couvrent l’intégralité des périodes de l’histoire de l’art.

Ensuite, il faut souligner une grande hétérogénéité des profils des membres du réseau. Chaque responsable de bibliothèque occupe un poste cumulant de nombreuses activités. Le fait de pouvoir consacrer la majorité de son temps à la gestion de la bibliothèque représente plutôt une exception. Néanmoins, les problématiques, les préoccupations et les centres d’intérêt se rejoignent.

C’est aussi en cela que le réseau est important : il doit harmoniser et faciliter les pratiques professionnelles de ses membres ainsi que veiller à modéliser des processus.

BDNC : Quelles actions le réseau met-il en œuvre pour aider ses membres ?

VCH : Il me semble capital d’ajouter à la proximité que j’évoquais tout à l’heure, les notions de collégialité et de transversalité.

Ainsi, notre réunion plénière de juin a permis de lancer trois groupes de travail transversaux. Chacun d’entre eux est animé par trois membres du réseau, amenés à faire état, avant fin 2017, de leurs réflexions sur les sujets suivants :

- le marché d’acquisitions d’ouvrages,

- l’harmonisation du catalogage (sans perdre de vue l’aspect prospectif de la transition bibliographique,

- l’amélioration des fonctions du catalogue en ligne.

Leurs conclusions dessineront aussi nos orientations communes pour le début de l’année 2018.

 

BDNC : Le réseau dispose-t-il d’un outil de communication commun ?

VCH : Ce sera bientôt le cas ! En effet, nous allons bientôt mettre en service sur l’intranet du ministère de la culture un espace collaboratif, accessible exclusivement aux membres du réseau.

Ce support nous permettra :

- de donner accès à des documents de référence communs (comptes-rendus, marchés, listes de propositions de dons et échanges, référentiels et didacticiels de notre système d’informatisation bibliographique, etc.),

- d’alerter les membres concernés de l’envoi d’ouvrages catalogués et périodiques bulletinés par le C2RMF,

- d’échanger des actualités et des bonnes pratiques grâce au forum et au blog.

 

BDNC : Assurez-vous des formations sur l’outil commun d’informatisation bibliographique pour les membres du réseau ?

VCH : Pas en tant qu’administratrice fonctionnelle pour le moment. En revanche, en collaboration étroite avec le Bureau de la formation professionnelle et du développement des compétences du ministère de la Culture, nous avons prévu un cycle de formation initiale et de remise à niveau, assurées par l’éditeur de la solution, dans l’objectif d’harmoniser sans tarder les pratiques et le catalogage partagé par les membres du réseau.

BDNC : Quelle sera l’actualité du réseau prochainement ?

VCH : L’intégration des données bibliographiques des bibliothèques des départements du musée du Louvre dans l’outil d’informatisation et dans le catalogue en ligne sera un point marquant de 2018 puisque le musée du Louvre a fait le choix de rejoindre le réseau. Cette entrée permettra d’enrichir le catalogue avec la migration de plusieurs milliers de notices correspondant à des fonds divers et très complémentaires de ceux déjà traités dans la base. Ainsi, ce dernier semestre a été très régulièrement marqué par des réunions de travail programmées avec Le Louvre et le Bureau des études et du pilotage de la sous-direction des systèmes d’information du Ministère en vue de mener à bien ce beau projet.

En parallèle, nous collecterons le fruit des réflexions des trois groupes de travail transversaux.

Et bien sûr, nous poursuivrons nos efforts de redynamisation du réseau, de valorisation de ses activités et notamment de la richesse bibliographique du catalogue. La reprise du prêt inter-bibliothèques est déjà un signe très encourageant !

Les bibliothèques du réseau :

Ajaccio, musée national de la maison Bonaparte

Blérancourt, Musée franco-américain du Château de Blérancourt

Biot, musée national Fernand-Léger

Compiègne, musée national du Château de Compiègne

Dijon, musée Magnin

Ecouen, musée national de la Renaissance

Fontainebleau, établissement public du musée national du Château de Fontainebleau

Ile d’Aix, musée napoléonien

Les Eyzies-de-Tayac, musée national de la Préhistoire

Limoges, musée national Adrien Dubouché - Cité de la céramique Sèvres et Limoges

Magny-les-Hameaux, musée national des Granges de Port-Royal

Nice, musée national Marc Chagall

Rueil-Malmaison, musée national de Malmaison et de Bois-Préau

Paris et Versailles, C2RMF Carrousel et Petite écurie du Roi

Paris, musée du Louvre

Paris, musée d’Orsay

Paris, musée Guimet

Paris, musée national de l'Orangerie des Tuileries

Paris, musée national du Moyen Âge, des Thermes et de l'Hôtel de Cluny

Paris, musée national du Château de Pau

Saint-Germain-en-Laye, musée d'archéologie nationale

Versailles, établissement public du musée et du domaine national de Versailles et de Trianon

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Blog Joconde : musées, collections, numérique, documentation
  • : Blog Joconde (service des musées de France, ministère de la culture). Catalogue collectif des collections des musées de France. Ressources sur la documentation, l'informatisation et la numérisation des collections des musées de France.
  • Contact

Recherche

Liens