Jeudi 2 février 2012 4 02 /02 /Fév /2012 10:42

Après une première mise en ligne de notices de collections beaux-arts, Martine Speranza, responsable du musée Bonaparte à Auxonne, nous explique les tenants et aboutissants de cette publication.

 

"Le musée d’Auxonne est fondé en 1863 à partir d’une collection de peintures mise à la disposition du public par Jean-Baptiste Paget-Pontus, Auxonnais et amateur d’art. Ce fonds est augmenté à l’avènement de la République, en 1870, par les objets qui formaient un musée Bonaparte, dans une chambre en ville qu’avait occupée le jeune lieutenant Bonaparte, pendant son séjour à l’Ecole d’Artillerie d’Auxonne entre 1788 et 1791. Des dépôts de l’Etat viennent alors renforcer un ensemble très hétéroclite de peintures, objets historiques, archéologiques et ethnologiques, donnés pour la plupart par des familles auxonnaises. En 1949, le musée prend officiellement le nom de musée Bonaparte et s’épanouit dans la nostalgie des deux empereurs. C’est à cette époque que le maire d’Auxonne sollicite et obtient d’importants dépôts du musée des beaux-arts de Dijon. Le musée déménage en 1970 et s’installe dans la grosse Tour Notre-Dame du château Louis XI, dans un cadre historique remarquable, mais peu favorable à la conservation des collections. 


Cependant, un projet de mise en valeur touristique du château Louis XI voit le jour, une étude est engagée pour transférer le musée dans un autre bâtiment du château, une caserne construite par Vauban en 1688, offrant de nouvelles conditions de conservation et de présentation des collections, avec une accessibilité conforme à la réglementation. Un important travail sur les collections a été réalisé depuis 1996 : inventaire sur la base de données, photographie argentique de tous les objets, puis numérisation en 2003, documentation des collections, restauration de quelques tableaux. La collection compte un peu plus de mille objets. Un plan de récolement et un projet scientifique et culturel sont en cours pour élaborer le projet de transfert et de restructuration.


Situé dans une petite ville de 8.000 habitants, le musée est ouvert de mai à septembre et reçoit environ 3.200 visiteurs par an. Il nous a donc semblé nécessaire, au fur et à mesure du travail de documentation des collections, de verser notre inventaire sur Joconde pour diffuser et valoriser ces collections et toucher un public plus large.


Pour cette action, nous avons bénéficié de l’aide de l’association du personnel scientifique des musées de Bourgogne (section fédérée de l'association des conservateurs de Bourgogne) qui a mis en place un plan Etat-Région pour l’informatisation, la numérisation des collections et leur versement sur Joconde. Notre inventaire avait été fait sur un tableur, il a donc fallu créer des notices sur le logiciel de gestion de collections et les exporter vers Joconde. Le travail a été lourd, ce premier export de notices est un premier essai mais la présence de notre musée sur Joconde est une autre façon d’exister, hors de ses murs, en attendant la réalisation du projet de transfert."


Martine Speranza, responsable du musée Bonaparte à Auxonne

Par portail-joconde - Publié dans : Information
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • : Le blog de Joconde - Portail des collections des musées de France
  • Le blog de Joconde - Portail des collections des musées de France
  • : collections numérisation inventaire expositions virtuelles espace professionnel Culture
  • : Actualité de Joconde, portail des collections des musées de France. Catalogue de 500.000 notices d'objets, valorisées par des visites guidées (partenariat entre le bureau de la diffusion numérique des collections du service des musées de France et les musées participants). Espace professionnel : fiches-conseils consacrées à l'informatisation et à la numérisation des collections. Musées en ligne : sélection des ressources numériques muséales du monde entier.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés