Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 12:28

nouveaute40.jpg

 

 

 

Au mois de juin dernier, le cabinet des estampes et des dessins de Strasbourg a reversé sur Joconde plus de 120 notices d'estampes de la Renaissance germanique. Les trois grands maîtres Hans Baldung Grien, Lucas Cranach le Vieux et Albrecht Dürer sont ainsi mis à l'honneur à travers ces notices illustrées fort bien documentées. L'équipe du musée nous en dit plus.

 

 

 

 

 

Dürer Albrecht, la Sainte Parenté, gravure sur bois, papier vergé,

1511, Strasbourg, cabinet des estampes et des dessins © Bertola

 

La ville de Strasbourg se dote d’une collection d’arts graphiques dès 1877, dans un mouvement parallèle et complémentaire de la reconstitution des collections de peintures détruites lors du siège de la ville en 1870. La fondation d’un Cabinet des Estampes et des Dessins, sur le modèle des Kupferstichkabinett est officialisée en 1898 par l’administration allemande à laquelle Strasbourg était alors subordonnée.

L’ensemble des notices récemment versées complète et parachève une campagne de valorisation passant par l’informatisation, la restauration et l’exposition en 2008 du fonds d’œuvres de la Renaissance germanique du Cabinet des Estampes et des Dessins, autour de la figure emblématique d’Albrecht Dürer et son atelier à Nuremberg.

Hans Baldung Grien, formé à Strasbourg et où il terminera sa carrière, est l’artiste rentrant le plus tôt dans les collections, puisque plusieurs de ses xylographies figurent dans la collection alsatique de Ferdinand Reiber. A la vente de sa collection en 1896, de nombreuses pièces furent acquises par les Musées de Strasbourg pour alimenter la collection du futur Cabinet des Estampes. Parmi celles-ci, plusieurs gravures sur bois de Baldung, mais également de nombreuses vues, cartes et plans de Strasbourg, qui constituent le socle du fonds documentaire de la collection.
Les gravures de Lucas Cranach entrent dans les collections plus tardivement, vers 1909, tandis que l’essentiel des gravures sur cuivre et sur bois de Dürer, dont la série complète de l’Apocalypse ainsi que les Meisterstiche ont enrichi les collections vers 1913.


Estampes de Hans Baldung Grien, de Lucas Cranach le Vieux et de Albrecht Dürer

Ce texte, fourni par Florian Siffer, fait également la une du mois de juillet du site Joconde.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bureau de la diffusion numérique des collections - dans Les musées nous parlent
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Joconde - Portail des collections des musées de France
  • Le blog de Joconde - Portail des collections des musées de France
  • : Actualité de Joconde, portail des collections des musées de France. Catalogue de 500.000 notices d'objets, valorisées par des visites guidées (partenariat entre le bureau de la diffusion numérique des collections du service des musées de France et les musées participants). Espace professionnel : fiches-conseils consacrées à l'informatisation et à la numérisation des collections. Musées en ligne : sélection des ressources numériques muséales du monde entier.
  • Contact

Recherche