Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 09:36

Plusieurs musées ont posé récemment à la sous-direction des collections des questions sur le traitement des objets complexes : tasse et soucoupe, puzzles… Comment les inventorier, les numéroter au mieux pour décrire leur composition sans trahir l'histoire commune ou bousculée que partagent ces objets ? Comment traiter les informations dans la base informatisée pour reconstituer un ensemble en un seul clic sans fausser le comptage des pièces ? Voici des éléments de réflexion et de réponse.


Trois types d'ensembles d'objets existent :
- ensemble simple comprenant plusieurs objets aisément identifiables et autonomes (un costume composé d'une veste, d'un pantalon et d'une chemise ; un service de table…)
- ensemble simple comprenant plusieurs objets aisément identifiables mais non autonomes (une soupière et de son couvercle, une paire de chaussures, puzzle…)
- ensembles complexes, en masse, avec sous-inventaire (mobilier archéologique, ensembles issus d'une collecte ethnologique…)

La numérotation de ces ensembles est précisément prévue par l'arrêté du 25 mai 2004 fixant les normes techniques d'inventaire et de récolement des musées de France.

Cependant, l'arrêté n'évoque pas la notion de "fiche-mère" (= fiche d'ensemble du costume) pour le premier type des ensembles simples aux éléments identifiables et autonomes. Mais dans une gestion informatisée, cette fiche-mère permet de rapprocher les objets constitutifs entre eux, d'en simplifier la recherche, et de renseigner la description et l'historique communs à ces objets.
Le musée peut donc être autorisé, dans ce cas précis, à maintenir la création d'une fiche-mère, qui recevra un numéro du type 2003.1.7.0. Cette fiche-mère ne devra, en aucun cas, se substituer à la rédaction des fiches-filles (= fiche d'élément d'ensemble, de la chemise, de la veste, etc.), décrivant les éléments de l'ensemble, pièce à pièce (2003.1.7.1, 2003.1.7.2, etc.).
Lors des comptages d'objets, il ne faudra pas oublier d'exclure toutes ces fiches-mères dont le signe distinctif est qu'elles se terminent toutes par ".0".

Chaque musée doit donc décider de la conduite à tenir.

 

Pour vous y aider, relisez en détails le chapitre consacré à ce sujet par notre méthode d'inventaire informatisé.


Une fois un parti collégialement retenu, n'oubliez pas de consigner dans la charte de saisie du musée !

Partager cet article

Published by portail-joconde - dans Méthode
commenter cet article

commentaires

Lecuyery 17/03/2016 12:15

A l'adresse du modérateur : j'ai trouver en partie la réponse a mon problème avec la rubrique objet objet brisé puis reconstitué. Désolé pour le dérangement.

Lecuyery 17/03/2016 11:29

Avec ce principe on pourra lier differents tessons inventoriés et recollés ensemble par la suite. Peut on créer un fiche mère pour des objets déjà inventoriés anciennement sans touché au marquage physique? Autrement dit placer le numéro de fiche fille dans une rubrique type autre numéro et ne pas le reporter sur l'objet ?

Présentation

  • : Le blog de Joconde - Portail des collections des musées de France
  • Le blog de Joconde - Portail des collections des musées de France
  • : Actualité de Joconde, portail des collections des musées de France. Catalogue de 500.000 notices d'objets, valorisées par des visites guidées (partenariat entre le bureau de la diffusion numérique des collections du service des musées de France et les musées participants). Espace professionnel : fiches-conseils consacrées à l'informatisation et à la numérisation des collections. Musées en ligne : sélection des ressources numériques muséales du monde entier.
  • Contact

Recherche