Mardi 13 janvier 2015 2 13 /01 /Jan /2015 09:39

Les catalogues en ligne d'oeuvres sculptées sont rares. Aussi, pour ouvrir l'année 2015, nous vous proposons de découvrir le répertoire numérique de sculpture française dans les collections publiques américaines - French Sculpture Census. Laure de Margerie, responsable de ce programme, nous fait le plaisir de nous en expliquer les tenants et aboutissants. 

 

 

"Objectif du Répertoire de sculpture française

Le Répertoire de sculpture française a pour ambition de rassembler et rendre accessible en ligne toutes les sculptures françaises créées entre 1500 et 1960 se trouvant dans des collections publiques américaines.

Les institutions concernées sont en premier lieu les musées d’art, quels que soient leur taille et leur statut ; par exemple, l’une des spécificités du paysage culturel américain est le nombre important de musées d’université, dont les collections sont souvent constituées par des dons des anciens élèves. De nombreuses autres institutions peuvent conserver des sculptures françaises : musées d’histoire ou d’histoire naturelle, bibliothèques publiques, bâtiments administratifs, maisons historiques... La sculpture de plein air est également prise en compte, que ce soit dans le décor urbain, sur les façades des bâtiments ou dans les cimetières.

Deux exceptions à signaler en dehors des Etats-Unis : un dépôt du Metropolitan Museum of Art de New York au musée d’Issoudun et la Collection Peggy Guggenheim à Venise, partie intégrante de la Solomon R. Guggenheim Foundation basée à New York.

L’acception du terme « française » est large : artistes français, artistes ayant acquis la nationalité française (Brancusi, par ex.) ou ayant travaillé durablement en France (Picasso et Giacometti, par ex.).

Le parti pris adopté est de ne pas remettre en cause les attributions données par les musées. Un travail en amont peut parfois permettre des identifications en cas d’anonymes (ex. : déchiffrement de monogrammes sur des médailles) ; la nouvelle attribution est alors systématiquement communiquée à l’institution propriétaire et soumise à son approbation. Un travail en aval permettra aux spécialistes de prendre contact directement avec les conservateurs américains afin d’étudier ensemble plus en détail une pièce.

Une attention particulière est portée aux signatures et marques de fondeur, ainsi qu’aux historiques des œuvres. Les informations en ligne reflètent les éléments communiqués par les musées.

 

Le site frenchsculpture.org

Le site frenchsculpture.org, bilingue et illustré, rend public l’état actuel de ce travail d’inventaire : environ 7.000 sculptures par 700 artistes dans 306 localisations, illustrées par 5.600 images. Le Répertoire est constamment enrichi de nouvelles œuvres et de nouvelles images. Le nombre final de sculptures est estimé aux alentours de 15.000. L’objectif de 100% de fiches illustrées n’est pas atteignable car les musées n’ont pas toujours une couverture photographique complète de leurs collections.

Trois onglets de recherche permettent d’interroger par nom d’artiste, par pays de naissance et de mort ou par sexe de l’artiste, par type d’œuvre, par matériau, par siècle de création. Une carte interactive permet de rechercher par localisation. Et une interrogation plein texte permet à tout instant de chercher par mot du titre, fondeur, ancien propriétaire, entre autres critères.

Consciente de la difficulté que peut présenter la compréhension de la sculpture et désireuse de s’adresser non seulement à un public de spécialistes mais aussi à un public d’amateurs et de curieux, l’auteure du Répertoire a complété le site par des pages de « Ressources » : glossaire de termes de sculptures, textes décrivant les techniques (modelage, taille, fonte), bibliographie, liste d’expositions sur la sculpture française en France et aux Etats-Unis, références des textes légaux sur l’édition en bronze, renvoi vers d’autres sites sur la sculpture…

Une section « Focus » permet de jeter un coup de projecteur sur des œuvres redécouvertes ou ayant connu un destin singulier. Elle signale également les expositions en cours sur la sculpture française.

 

Apports de ce catalogue électronique

Le premier objectif est de faire découvrir la richesse des collections américaines, généralement peu connues en-dehors de celles des grands musées. Le public visé est le plus large possible : professionnels de musées, conservateurs, restaurateurs, spécialistes, historiens, professeurs, étudiants, collectionneurs, marchands, commissaires-priseurs, et tous ceux intéressés par la sculpture française ou désireux de découvrir, apprendre et apprécier cet art.

Le rassemblement en un seul corpus d’œuvres disséminées fait émerger des tendances générales : goût pour les terres cuites, diffusion des bronzes XIXe ou forte présence du XXe siècle avec vogue d’artistes comme Despiau, rôle des marchands et galeristes…

 

Conduite du projet

Le projet a été initié et est réalisé par Laure de Margerie, ancienne responsable de la Documentation Sculpture au musée d’Orsay (1978-2009) et actuellement chercheur à l’Université du Texas à Dallas (depuis 2009).


Il est soutenu par l'Université du Texas à Dallas et le Nasher Sculpture Center, Dallas, en coproduction avec l’Institut National d’Histoire de l’Art (INHA), le Musée d'Orsay et le Musée Rodin, et avec la participation de l’École du Louvre."

Par Bureau de la diffusion numérique des collections - Publié dans : Un site à visiter
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 5 janvier 2015 1 05 /01 /Jan /2015 09:56

L'équipe du bureau de la diffusion numérique des collections vous adresse pour 2015 tous ses voeux de bonheur et de réussite.

Notre équipe est à votre écoute pour vous accompagner dans vos projets d'informatisation, de numérisation et de mise en ligne des collections.

N'hésitez pas à nous contacter.

logo

 

 


Par Bureau de la diffusion numérique des collections
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 16 décembre 2014 2 16 /12 /Déc /2014 10:27

joconde-info-19.jpgLe dix-neuvième numéro de notre lettre d'information trimestrielle est paru sur le site Joconde.

 

En complément des rubriques habituelles, vous pourrez lire le dossier intitulé "Participer au catalogue collectif des collections des musées de France".

 

N'hésitez pas à vous abonner.

 

Bonne lecture !

Par Bureau de la diffusion numérique des collections - Publié dans : Information
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 15 décembre 2014 1 15 /12 /Déc /2014 10:29

nouveaux-2014.jpgGrâce à la page "Nouveaux musées et  versements 2014", mise en ligne sur le site Joconde vendredi dernier, retrouvez tous les musées qui ont créé l'événement sur Joconde cette année.

 

 

 

 

 

Il peut s'agir d'un versement inaugural mû par une volonté de publication des collections parvenues au terme d'un processus d'infomatisation, ou la reprise d'une dynamique d'actualisation (contenu des notices ou images) ou de nouveaux versements.

 

Les "bons élèves" ne sont pas oubliés et cette page vous invite aussi à découvrir ou redécouvrir les collections des musées participant régulièrement au catalogue collectif des collections des musées de France.

 

N'hésitez pas à les imiter en 2015 !

 

Par Bureau de la diffusion numérique des collections - Publié dans : Information
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 8 décembre 2014 1 08 /12 /Déc /2014 10:17

RD 2014Après la journée nationale du 10 octobre dernier, les représentants des musées nationaux sous tutelle du service des musées de France étaient invités à se réunir ce vendredi 5 décembre, comme chaque année au musée d'archéologie nationale, pour dresser avec l'administration centrale le bilan du premier récolement décennal.

Vous pouvez retrouver le dossier documentaire commun à ces deux événements en ligne sur le site Joconde.

 

 

 

Qui dit bilan, dit chiffres, mais pas seulement…
Sur les 121 millions d'objets détenus par les musées de France, 11 millions le sont par les 41 musées nationaux (si on abstrait le muséum national d'histoire naturelle). Les musées nationaux affichent un taux de récolement de 63 % ; le chiffre atteint 85 % si on retire les collections archéologiques multiples du musée d'archéologie nationale et du musée national de préhistoire des Eyzies de Tayac.

L'informatisation demeure l'alliée des musées. La base de données documentaires est l'outil indispensable pour collecter et consolider les données issues de ce premier récolement. Elle s'impose aussi pour organiser le post-récolement, disposer d'une information actualisée et régulariser la situation des biens inventoriés plusieurs fois, des biens dont l'inscription a été omise, des biens portés indûment à l'inventaire, des marquages erronés, des biens orphelins ou non vus. Joconde diffusera les informations relatives aux biens manquants pour faciliter la veille sur ces collections sensibles.

Un bilan qualitatif a aussi été dressé : le récolement profite aux collections sur de nombreux aspects : dénombrement certes, mais aussi meilleure connaissance, meilleure gestion et valorisation de la veille sanitaire au réaccrochage.

Des informations fondamentales
Un délai supplémentaire étendu à l'année 2015 est accordé aux musées de France pour finir ce premier récolement. "Pas question de baisser la garde !" a souligné Marie-Christine Labourdette, directrice chargée des musées de France. Ce délai découle de l'observation suivante : si le travail est maintenu au même rythme qu'en 2014, 75 % des musées de France seraient en mesure d'achever le premier récolement.

Les musées nationaux doivent redoubler d'efforts et faire leur priorité du récolement des dépôts dit "croisés", c'est-à-dire opérés entre institutions nationales. Cela concerne 21.557 objets, soit un dépôt sur six. L'objectif est d'en référer sans plus tarder à la Commission sur le récolement des dépôts d'œuvres d'art.

Le bilan du récolement se fera désormais sur la base de données validées fondées sur l'expertise des procès-verbaux, et non plus seulement sur des données déclaratives.

Deux circulaires vont paraître prochainement : l'une sur le récolement des ensembles complexes et l'autre sur le post-récolement.

Dans l'attente de ces documents dont le site Joconde relayera la publication, le bureau de l'inventaire et de la circulation des biens culturels demeure à l'écoute des musées. En outre, l'espace professionnel du site Joconde donne accès à de nombreuses ressources juridiques et méthodologiques sur le post-récolement.


Dossier documentaire du premier récolement décennal
Rubrique Récolement informatisé (espace professionnel du site Joconde)

Base Sherlock : retrouver les oeuvres déposées

Par Bureau de la diffusion numérique des collections - Publié dans : Méthode
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Présentation

  • : Le blog de Joconde - Portail des collections des musées de France
  • Le blog de Joconde - Portail des collections des musées de France
  • : collections numérisation inventaire expositions virtuelles espace professionnel Culture
  • : Actualité de Joconde, portail des collections des musées de France. Catalogue de 500.000 notices d'objets, valorisées par des visites guidées (partenariat entre le bureau de la diffusion numérique des collections du service des musées de France et les musées participants). Espace professionnel : fiches-conseils consacrées à l'informatisation et à la numérisation des collections. Musées en ligne : sélection des ressources numériques muséales du monde entier.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés