Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 08:47

Pré-requis indispensable à la publication, la validation scientifique des informations ne doit pas pour autant constituer - comme c'est trop souvent le cas - un frein à la diffusion des collections du musée sur le web. Quelques pistes pour trouver l'équilibre en équipe…

A la question de la validation d'une notice est lié son caractère diffusable. Rappelons-le, une notice correcte dans sa forme (structure, syntaxe, orthographe), constituée au minimum des rubriques indispensables d'identification, faisant le point sur un objet à une date donnée et illustrée par un cliché de bonne qualité libre de droits, remplit ces critères de publication. A partir de ce minimum, tout est possible en fonction de la mobilisation de l'équipe scientifique.

Pour atteindre les objectifs de la stratégie de diffusion définis par le musée, l'étape de validation des données doit être intégrée dans la chaîne opératoire d'informatisation des collections. De la qualité des données à la source découle celle de l'information divulguée au public.

Pour que le processus de mise en ligne demeure ou devienne fluide, il convient de simplifier cette étape au mieux. Un protocole peut être mis en place, voici quelques pistes :
- si les collections sont d'ores et déjà publiées sur un autre support, la validation se limitera à une relecture attentive de la personne chargée de l'informatisation des collections. La rubrique de la notice consacrée à la bibliographie citera la référence de cette "primo-publication" ;
- si des informations nouvelles sont publiées sur des objets déjà documentés par ailleurs, on réservera la validation scientifique aux rubriques concernées. Un profil de prévisualisation de ces informations "critiques" rendra de grands services pour faciliter ces vérifications ;
- si les collections à publier sont totalement inédites, on mettra en place un véritable processus de validation en équipe. Certains outils de gestion de collections permettent de répartir les tâches entre l'administrateur de la base de données et le responsable administratif et scientifique des collections. Comme on le fait pour un projet d'exposition par exemple, un échéancier sera défini de façon à ce que le projet ne demeure pas "dans les tuyaux"…

L'important est de tirer parti des fonctionnalités de gestion de processus de son logiciel d'informatisation des collections et du support électronique de diffusion. L'évolutivité de ce dernier est un atout majeur, permettant une validation progressive des contenus, une réactivité et une actualisation au gré des avancées du savoir scientifique.

 

 

Et vous, quelle est votre démarche ?

Partagez votre commentaire en cliquant ci-dessous.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bureau de la diffusion numérique des collections - dans Méthode
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Joconde - Portail des collections des musées de France
  • Le blog de Joconde - Portail des collections des musées de France
  • : Actualité de Joconde, portail des collections des musées de France. Catalogue de 500.000 notices d'objets, valorisées par des visites guidées (partenariat entre le bureau de la diffusion numérique des collections du service des musées de France et les musées participants). Espace professionnel : fiches-conseils consacrées à l'informatisation et à la numérisation des collections. Musées en ligne : sélection des ressources numériques muséales du monde entier.
  • Contact

Recherche